Voyants par téléphone

CODE 959

Annie

Voyante réputée

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

CODE 959

Envoyer Annie  au 911 prix 2.90 CHF par SMS/reçu.

CODE 130

Vipret

Médium Magnétiseur

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

CODE 130

Envoyer Vipret  au 911 prix 2.90 CHF par SMS/reçu.

CODE 964

Hermann

Voyant Médium

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

CODE 964

Envoyer Hermann  au 911 prix 2.90 CHF par SMS/reçu.

CODE 932

Elisa

Voyante médium

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

CODE 932

Envoyer Elisa  au 911 prix 2.90 CHF par SMS/reçu.

CODE 611

Claude

Médium réputé

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

CODE 611

Envoyer Claude  au 911 prix 2.90 CHF par SMS/reçu.

CODE 607

Patrick

Médium Numérologue

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

CODE 607

Envoyer Patrick  au 911 prix 2.90 CHF par SMS/recu.

CODE 327

Nity

Cartomancienne

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

CODE 327

Envoyer Nity  au 911 prix 2.90 CHF par SMS/reçu.

CODE 792

Sandrine

Guide spirituel

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

CODE 792

Envoyer Sandrine  au 911 prix 2.90 CHF par SMS/reçu.

CODE 272

Sébastien

Voyant Professionnel

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

CODE 272

Envoyer Sébastien  au 911 prix 2.90 CHF par SMS/reçu.

CODE 242

Valérie

Runologue

0901 77 70 20 Fr. 2.90/min

CODE 242

Envoyer Valérie  au 911 prix 2.90 CHF par SMS/recu.

Nos voyants par téléphone aident fréquemment les couples à sortir de la manipulation. Des fois en effet on manipule même sans le vouloir. Un love coach expert comme Alizee saura vous aider à sortir des pièges de la manipulation. Lisez son partage d’expérience maintenant : UNE DÉFINITION DE LA MANIPULATION La manipulation est un comportement contraire aux principes éthiques visant à induire des besoins, des désirs ou des comportements spécifiques chez l’autre, indépendamment de sa volonté, en tirant souvent parti de sa fragilité (par exemple, un sentiment de culpabilité ou un désir d’approbation et de reconnaissance). Ceux qui manipulent veulent manipuler quelqu’un à leurs propres fins, cependant, cela n’est PAS TOUJOURS fait pour le Mal. En fait, les formes subtiles de manipulation sont très courantes et nous pouvons également les observer dans les processus éducatifs et la publicité, dont nous sommes constamment stimulés à acheter et à profiter des biens et des services. Dans cet article, je parlerai de la manipulation émotionnelle, c’est-à-dire de cette forme de manipulation basée sur la relation d’implication émotionnelle entre deux personnes, qui a lieu dans le cadre de relations dysfonctionnelles – surtout sentimentales -, bien qu’il s’agisse d’une forme de communication dysfonctionnelle (lorsqu’elle est utilisée pour le mal ou comme seul et principal mode de communication) qui peut également être identifiée dans les relations amicales et professionnelles. LA MANIPULATION « PATHOLOGIQUE Nous avons tous recours sporadiquement à des formes plus ou moins voilées de manipulation pour atteindre notre objectif. Ce sont des formes de manipulation « saines » ou « physiologiques », dans la mesure où elles ne visent pas à dominer l’autre ni à l’amener à faire quelque chose d’offensant, de nuisible ou de contraire à sa volonté. À mon avis, ce qui différencie la manipulation « saine » de la manipulation « pathologique » est le fait que, dans ce dernier cas, la manipulation représente le mode communicatif et relationnel dominant, sinon le seul, et qu’elle vise à satisfaire le besoin de pouvoir, de contrôle et de domination de l’autre comme principaux outils pour affirmer son identité et percevoir sa propre valeur. Alizee définit la manipulation émotionnelle comme une sorte de danse impliquant deux personnes, unies par un lien émotionnel, qui ont des caractéristiques complémentaires : L’un des deux (manipulateur / manipulatrice) doit maintenir le contrôle et le pouvoir dans la relation, une perception positive de soi et toujours avoir raison. L’autre a un besoin impérieux de partage, de rassurance et d’approbation qui l’amène à permettre au manipulateur de redéfinir son idée de la réalité, en l’idéalisant et en cherchant constamment son consentement et son acceptation. Ceux qui ont recours à la manipulation dans les relations interpersonnelles ont généralement besoin de sentir leur propre valeur à travers le pouvoir et la supériorité sur l’autre : ils tentent donc de satisfaire ce besoin par un comportement d’accablement, de contrôle et de dévalorisation de l’autre. La littérature sur le sujet nous aide à identifier et à énumérer les caractéristiques les plus courantes de la personne manipulatrice : Le besoin d’avoir toujours raison de se sentir puissant et sûr de soi. Un besoin fort d’imposer sa vision du monde Rigidité, mensonge ou hypocrisie Comportement passif agressif ou agressif Traits narcissiques Tendance au contrôle Un tempérament irritable, voire violent Possibilité de présenter des troubles de la personnalité narcissique, paranoïaque ou borderline Vous avez tapé voyants par téléphone sur google.ch ! Nous vous aidons pour cela aussi ! CATÉGORIES DE MANIPULATEURS Dans son livre sur la manipulation émotionnelle, pierre angulaire de la littérature sur le sujet, Robin Stern distingue trois catégories de manipulateurs : L’INTIMIDATEUR : Son style est celui de la menace/intimidation basée sur l’apocalypse émotionnelle. Ces dernières peuvent être représentées par des scènes basées sur des cris et des offenses, des menaces d’abandon et/ou des déclarations agressives et tranchantes qui visent à exploiter les pires insécurités de la victime et à lui faire du mal. La distance émotionnelle et la profonde désapprobation que transmet son silence glacial sont parfois pires pour la victime que les cris et les scènes. LE SEDUCTEUR : À peine reconnaissable. Au début, il semble être le partenaire idéal : toujours attentif, gentil et attentionné. Cependant, ses propositions et son comportement ne tiennent pas compte des besoins réels de l’autre mais visent UNIQUEMENT à se satisfaire. Ces personnages semblent parfaits au début, mais au bout d’un certain temps, on commence à se sentir « non considéré », non écouté, complètement seul, étrangement mal à l’aise. Ce type particulier de manipulateur réagit aux protestations en donnant à la victime un sentiment d’inadéquation et de déception, voire de « folie » ou d' »hystérie » à cause de ses demandes ou de ses réactions. Le gentil garçon, c’est-à-dire le passif-agressif : ce personnage désoriente la victime, les parents, les amis et tous ceux qui le connaissent parce qu’il se présente de manière irréprochable : amoureux, fiable, serviable et condescendant. Il met en œuvre une sorte de terrorisme psychologique silencieux basé sur l’acceptation verbale des demandes de l’autre, puis sur l’adoption d’un comportement caractérisé par la froideur, le manque de participation ou la déception silencieuse, accompagné de paroles qui nient ce qui est montré avec les faits. En mots, il semble collaborer mais en actes, il boycote l’autre, lui attribuant la responsabilité de ce qui a mal tourné. Alizee Love Coach chez Voyance.ch identifie les catégories suivantes de manipulateurs relationnels : LE MENTEUR PATHOLOGIQUE LA FAUSSE VICTIME LE MENTOR LE BON PÈRE DE FAMILLE LE PARASITE LE CYBERVAMPIRE L’HOMME DE MYSTÈRE L’EMPLOYÉ L’AUTRE L’ÉCONOMISEUR LES COMPORTEMENTS QUI CARACTÉRISENT LA MANIPULATION ÉMOTIONNELLE Ce type de communication est basé sur la présence cyclique ou constante de critiques et d’insultes visant à blesser, affaiblir et déstabiliser le destinataire, plutôt que d’avoir un but constructive : les insultes, les injures et la déformation de la réalité et des faits… des critiques féroces et subtiles jetées au milieu d’une dispute ou d’un combat la critique utilisée uniquement pour gagner un argument des critiques féroces provoquées par les objections de l’autre ou par la tentative d’expliquer ou de clore calmement la discussion une critique qui n’a pas de rapport avec la discussion actuelle la critique qui déplace l’attention du comportement de l’autre vers le vôtre, en le remettant en question et en le contestant. les critiques qui sont formulées lorsque l’autre ne peut y répondre (dans des lieux publics ou devant des collègues, de la famille ou des amis, etc.) Les comportements qui caractérisent les relations basées sur la non-réciprocité induite par la manipulation de l’autre, visent, comme nous l’avons vu, à déstabiliser l’autre en le rendant peu sûr et craintif, par une alternance de comportements désagréables, d’abandon (même juste menacé) et de rapprochements stratégiques : Apocalypse émotionnelle : cris, insultes, menaces d’abandon ou de représailles. Silence glacial punitif, également connu sous le nom de « traitement du silence » : mettre son visage pendant de longues périodes, laisser l’autre s’interroger sur les raisons d’une telle distance, sans vraiment pouvoir faire quoi que ce soit pour récupérer la relation et la communication Approche stratégique caractérisée par une disponibilité émotionnelle et sexuelle, mise en œuvre au moment où l’autre est plus nécessiteux ou plus faible à la suite d’un éloignement ou d’une querelle. QUI SOUFFRE DE RELATIONS MANIPULATRICES Je tiens à souligner que je n’aime pas utiliser le mot « victime » pour désigner les partenaires des manipulateurs (ou manipulatrices), car il place ceux qui vivent ces relations dans un état de passivité et d’impuissance sans solution et sans avenir. En réalité, à moins qu’ils ne soient compromis sur le plan cognitif ou qu’ils souffrent de troubles graves la littérature nous parle de « danse » relationnelle, c’est-à-dire de personnes qui restent ensemble car motivées par des désirs et des besoins complémentaires, qui tentent de poursuivre – bien que de manière totalement dysfonctionnelle à travers la dynamique relationnelle qu’elles mettent en pratique et qu’elles répètent dans le couple. Les personnes qui ont tendance à subir des manipulations émotionnelles dans le cadre de la relation sont généralement des personnes qui possèdent plusieurs ou l’ensemble des caractéristiques suivantes, qui les amènent à répéter des schémas en récurrence de l’auto-annulation, de la maîtrise de l’autre et du dévouement au sein du rapport. En général, nous pouvons donc identifier certaines caractéristiques qui prédisposent les personnes à devenir des « victimes » car elles rendent la personne plus fragile et plus exposée à des relations de manipulation : Une forte sensibilité. Ils sont particulièrement proches et attentifs aux besoins des autres. Ils peuvent être émotionnellement fragiles ou peu sûrs d’eux (moments particuliers de la vie). Ils ont une grande capacité empathique Ils ont peur de la solitude, peur de ne pas s’en sortir seuls. Ils ont peur d’être abandonnés (blessure d’abandon) Idéaliser l’autre et la relation avec facilité Ils ont une faible estime de soi et une faible confiance en leurs capacités, en particulier dans la relation. Rechercher l’approbation, l’assurance et la protection d’autrui Ils ont peur de décevoir les autres, ils feront tout pour ne pas décevoir les attentes des autres. Ils doivent se donner une image toujours positive Ils montrent un besoin d’approbation et d’acceptation continues Ils sont principalement orientés vers l’extérieur par le remplissage émotionnel et la motivation Ils ont besoin de se sentir « omnipotents », de penser que le succès de la relation ne dépend que d’eux… Ils ont tendance à écarter la peur de l’abandon en gardant l’autre personne sous contrôle et en la rendant dépendante d’elle-même par le biais de la prise en charge. Ils ont besoin de contenir leurs émotions et de se consoler en dehors de leurs états mentaux douloureux. En cas de trouble de la personnalité dépendante, il est nécessaire qu’une personne agisse à sa place. Appelez -moi pour une séance de voyance ! Je vous aiderais à sortir de la manipulation, Alizee